La ministre de la Mobilité n’est pas encore vraiment sortie du bois dans le dossier SNCB. Plusieurs pièges jalonnent la mission qu’elle s’est donnée. Le plan de modernisation qu’elle doit présenter avant l’été constitue son premier test. Ses partenaires de la majorité N-VA, CD&V, Open VLD, MR l’attendent de pied ferme.

Détails