Aller au contenu

Les "jeunes" se rallient au Pacte pour la Belgique

12 janvier 2021 – B Plus

Après neuf partis politiques, qui ont signé le Pacte pour la Belgique le 17 décembre 2019, ce sont les mouvements politiques de jeunes qui se rallient au Pacte de B Plus pour une Belgique fédérale, efficace et solidaire.

Les mouvements de jeunes Jong CD&V, Jeunes Cdh, Jong VLD, Jeunes MR, Jong Groen, Ecolo j, Jongsocialisten, Mouvement des Jeunes Socialistes et COMAC (mouvement étudiants PTB-PVDA) se rallient officiellement au Pacte pour la Belgique de B Plus.

Cela a été annoncé lors d'une visioconférence le mardi 12 janvier 2021. Lors de cette réunion, le Pacte pour la Belgique a été officiellement signé au nom des mouvements précités.

Le Pacte pour la Belgique reprend l'essentiel de la vision de B Plus sur l'avenir de la Belgique, exprimée en 8 principes.

Le 17 décembre 2019 B Plus avait déjà soumis le même texte aux représentants de 9 partis politiques. Ces partis ont tous donné leur accord pour que le texte soit signé au nom de leur parti.

Les partis suivants avaient délégué un mandat à cette fin : Open VLD, MR, PS, SP.A, CD&V, CDH, ECOLO, Groen, PVDA-PTB.

Le 20 juillet 2020, B Plus annonçait que pas moins de 65 personnalités belges, pour la plupart des non-politiciens issus des milieux les plus divers, avaient à leur tour répondu positivement à l'appel pour signer le Pacte pour la Belgique.

Des hommes d'affaires, des intellectuels de droite et de gauche, des personnes du secteur de la santé, du journalisme, du monde culturel, du sport, des chanteurs et des humoristes, ainsi que des personnes des mondes judiciaire et universitaire, étaient tous prêts à mettre leur nom sous le Pacte pour la Belgique.

Maintenant, les mouvements des jeunes, associés aux 9 partis politiques qui ont signé le Pacte pour la Belgique le 17 décembre 2019, se rallient à leur tour au Pacte pour la Belgique.

Tony Van de Calseyde (président de B Plus) :

"Le Pacte pour la Belgique résume l'essentiel de la manière dont nous pensons que la Belgique devrait évoluer. Il comprend les lignes d'action qui pourraient constituer la base d'un nouvel accord institutionnel. En même temps, c'est aussi un signal positif de et pour tous ceux qui croient en la valeur ajoutée de la Belgique. Les doutes sur notre pays doivent cesser."

Frédéric Amez (Vice-président B Plus) :

"Nous nous réjouissons de la signature du Pacte pour la Belgique par les mouvements des jeunes. Ce sont les politiciens de demain. Les politiciens d'aujourd'hui avaient déjà signé le Pacte. Le fait que les jeunes fassent maintenant la même chose ne fait qu'augmenter la représentativité du Pacte."